Posted on

L’érection, ça se muscle?

Tout le monde reconnaît l’importance du périnée chez la femme: il joue un rôle déterminant notamment dans sa vie sexuelle. Par contre, le rôle majeur qu’il joue dans la sexualité de l’homme – oui, l’homme a un périnée 😉 – est encore trop méconnu… Cette zone musculaire qui s’étend de l’anus au pénis a pourtant une fonction déterminante dans la continence, mais aussi dans la sexualité, et notamment dans le contrôle de l’érection.

C’est pourquoi les exercices de Kegel destinés à muscler le périnée sont conseillés dans la majorité des traitements visant à améliorer l’érection.

Muscler son érection, est-ce que ça marche vraiment?

Oui. C’est en tous cas ce que semblent indiquer les résultats d’une étude(1) menée en Grande-Bretagne sur des hommes souffrant de pannes fréquentes depuis au moins 6 mois…

Pour l’expérience, les chercheurs avaient réparti les participants en 2 groupes. Au deux groupes, les chercheurs avaient recommandé d’assainir leur mode de vie, en arrêtant de fumer, en réduisant leur consommation d’alcool ou en perdant du poids. A l’un des 2 seulement, ils ont prescrits des exercices visant à renforcer les muscles du plancher pelvien, dont les muscles ischio-caverneux et bulbo-caverneux. Ces derniers servent notamment à maintenir l’afflux sanguin lors de l’érection, et à vider l’urètre quand un homme termine d’uriner.

Résultats?

Après trois mois, les participants qui entraînaient leur périnée ont observé un amélioration significative de leur érection, mais pas les autres. Pendant les 3 mois suivants, les participants du premier groupe ont continué leur entraînement, et ceux du second l’ont commencé.

Trois mois plus tard, près d’1 participant 2 avait retrouvé une érection qu’ils estimaient normale. Pour 35%, il y a avait en plus une amélioration significative de la grosseur. Parallèlement, près de 7 hommes sur 10 qui avaient des petits soucis d’écoulements après avoir uriné ne souffraient plus de cet inconfort.

Que faut-il pour que cela fonctionne?

L’efficacité de ces exercices se fait sentir si:

  • Les muscles du périnée sont bien identifiés.
  • Les exercices sont fait de manière régulière (au moins 1x par jour).
  • Les exercices sont pratiqués sur une période d’au moins 6 semaines, et 6 mois pour une efficacité durable.
  • Les exercices s’accompagnent d’une diminution des habitudes de vie qui peuvent fragiliser l’érection – cigarette, alcool et surpoids.