Comment faire l’amour en en profitant vraiment?

Vous l’aurez compris: l’une des clés pour réveiller son désir est de se reconnecter à ses sensations. En effet, les recherches en sexologie ont montré que le focus attentionnel jouait un rôle déterminant dans la naissance du désir et le maintien de l’excitation.

Cette importance du focus attentionnel a notamment été prouvée par les tests effectués pour mettre au point une pilule “miracle” qui augmenterait de manière médicamenteuse le désir féminin. Durant ces recherches, il a été observé que si les femmes montraient effectivement un haut degré d’excitation physiologique – avec notamment une lubrification plus importante – elles disaient ne ressentir aucune excitation. La chimie ne suffit donc pas: le focus attentionnel est important pour que la femme ressente son excitation.

Des pensées qui brouillent le signal

Les scientifiques expliquent cette discordance entre signes d’excitation et ressenti par le concept de “conscience intéroceptive”, c’est-à-dire la capacité à repérer les sensations internes du corps. Selon eux, des facteurs psychologiques viennent brouiller le signal entre la conscience intéroceptive et le corps. Ces facteurs sont en général de 3 types:

• Le déficit attentionnel, c’est-à-dire l’incapacité à se concentrer sur ou à identifier les sensations corporelles

• L’auto-critique, c’est-à-dire une auto-évaluation négative liée à une difficulté à s’accepter

• Des états internes négatifs causés par le stress, l’anxiété ou la dépression

En sexologie, ces pensées sont appelées “pensées parasites”, parce qu’elles parasitent la communication entre le corps et le cerveau.

Oui mais… comment s’en débarrasser?

Ces pensées parasites ne sont pas une fatalité. Voici 3 astuces pour diminuer leur impact négatif sur l’éveil de votre désir.

1. Ne cherchez pas à les supprimer

La première envie serait de les faire taire… mais c’est peine perdue: si on vous dit de ne pas penser à un éléphant, la première image mentale qui vous vient, c’est celle du pachyderme! L’idée est plutôt de les laisser couler, sans s’y attarder, ou, si vous préférez, de les entendre sans les écouter. Laissez simplement ces pensées en arrière-plan de votre esprit, cela laissera la possibilité à votre conscience de se concentrer sur vos sensations.

2. Identifiez-les

La première étape consiste à les identifier. Observez-vous, et relevez les pensées qui vous viennent durant un moment intime. Ces pensées sont souvent d’ordre organisationnel: “il faut que je fasse une lessive”, “qu’est-ce que je vais faire à manger aux enfants”, “est-ce que la porte est bien fermée”,…

3. Ne leur laissez pas l’occasion d’apparaître

Après les avoir identifiée, vous pourrez mettre en place des stratégies pour qu’elles ne puissent plus vous encombrer – en vérifiant avant si la porte est bien fermée, ou en décidant anticipativement ce que vous allez cuisiner. Toutes vos pensées parasites ne pourront pas être déjouée de cette manière, mais cela diminuera déjà leur nombre.

N'hésitez pas à répandre la bonne parole ;).

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Vous être prêt.e à améliorer votre épanouissement sexuel?